La consommation collaborative par TravelerCar

Les bienfaits du voyage virtuel

Le marché de la réalité virtuelle est en pleine expansion, notamment dans l’univers des jeux vidéos. Dernièrement le HTC vive a bouleversé le marché, étant considéré comme le casque le plus immersif et réaliste du marché. Ces casques permettent de reproduire un environnement réel (ou imaginaire bien entendu). La réalité augmenté ne se cantonne pas uniquement aux jeux vidéos mais s’étend aussi au domaine du voyage.

Le voyage virtuel est présent depuis longtemps, très longtemps. Mais vous en êtes-vous déjà rendu compte ? Nous vous assurons que vous avez déjà voyagé virtuellement. La photo, la carte postale, la vidéo sont en effet un genre de voyage virtuel. Bon nous vous l’accordons vous n’étiez pas forcément en total immersion. Les bienfaits du voyage n’étaient pas forcément ressentis avec ces procédés. L’évolution technologique tend à augmenter l’immersion. Par exemple, grâce aux smartphones les photos 360 degrés sont désormais possibles. Google a également créé le projet street view. En quelques clics le monde entier devient accessible. Nous vous conseillons le site Air Pano qui propose des photos 360 justes incroyables. Nous venons d’essayer ça vaut le détour. Voila un des bienfaits du voyage virtuel. Ce qui est intéressant c’est qu’il y a une petite interaction qui ajoute encore plus de plaisir.

Les bienfaits du voyage

La vidéo fait partie du voyage virtuel. Même procédé que pour la photo, les caméras 360 se sont développées. La 3D arrive. Il est maintenant possible de faire des visites virtuelles (la Chapelle Sixtine, par exemple). Il existe encore une innovation qui s’affirme depuis peu : Les drones. Ils permettent de filmer des endroits inaccessibles et de pouvoir retranscrire les images en vidéo et en très haute qualité. En ce qui concerne les casques de réalité virtuelle, certaines agences de voyage ont remplacé les brochures par les casques. Le client peut donc se faire un avis plus prononcé qu’avec une simple brochure non ? Vous imaginez le futur ? Avec le développement des technologies ? Cela va être incroyable. Toutefois certaines agences de voyage considèrent ces casques comme des concurrents potentiels. C’est dire le potentiel ! Mais la totalité des bienfaits du voyage sont-ils suffisants par rapport à un vrai voyage ? Les sensations, les rapports, la nourriture, les avantages de voyager ? C’est sur que vous n’atteindrez jamais ces sensations avec un casque. Mais bon si vous manquez de temps, les bienfaits du voyage peuvent être atteints.

Un pays dans le monde refuse de s’ouvrir au tourisme. Cependant ils ont autorisé Google à photographier ce pays. Si vous avez toujours rêvé de le visiter c’est le moment. Le voyages virtuel tend-il à retranscrire les bienfaits du voyage ?

Rencontre autour du voyage collaboratif : Une première !

La nouvelle tendance du voyage collaboratif grandit de jour en jour : s’inscrivant dans l’économie du partage, elle est au service de vos prochaines vacances ! Vous êtes convaincu par les bienfaits de la consommation collaborative, recherchez une autre façon de voyager, plus durable et authentique ? Vous recherchez des solutions gagnant/gagnant pour partir en voyage et vous êtes intéressé par la démarche et souhaitez mieux comprendre le fonctionnement de ces nouvelles façons de partager ? Ce meet-up est fait pour vous !

 

 

Les acteurs du voyage collaboratif au rendez-vous

 

logo troc maison

Connaissez-vous TrocMaison ?

Numéro un de l’échange de maisons dans le monde, avec 69 000 membres répartis dans 155 pays, TrocMaison (version francophone de HomeExchange.com) est une plateforme qui va vous changer la vie.

Que diriez-vous d’avoir des résidences secondaires partout dans le monde ? De découvrir le pays comme un habitant et non comme un touriste ? De vivre des expériences vraiment authentiques ?

Pour un abonnement annuel de 130,00 €, vous échangez votre maison, votre appartement, votre studio autant de fois que vous le souhaitez. Vous allez où vous voulez ! Et vous bénéficiez bien sûr de la garantie TrocMaison : si vous ne concluez pas d’échange la première année (ce qui est, on vous rassure, très rare), la deuxième vous est offerte.

Songez un peu aux économies réalisées avec l’échange de maisons : votre logement est bien sûr gratuit, mais plus rien ne vous oblige à aller au restaurant tous les jours – à vous les repas en famille à la maison ! Vous pouvez même organiser un échange de voitures et ainsi économiser sur les frais de location. Sans parler des jouets, des livres, des DVD, du matériel de puériculture etc. mis à disposition dans votre nouvelle maison.

Au total, c’est pas moins de 50 à 70 % que vous allez économiser sur votre budget vacances!

Vous verrez : échanger, ça change tout !

logo bnbsitter

Optez pour des services conciergerie à la carte : c’est très simple, si vous échangez votre maison par exemple, un concierge de bnbsitter s’occupe de tout ! Elle s’occupe de recevoir vos locataires, d’effectuer le check-in et le check-out, vous pouvez également demander à ce que le ménage soit fait et que les draps soient lavés…

Du coté des sitters : Les sitters ont souscrit un contrat d’assurance responsabilité civile professionnelle et sont couverts pour leurs prestations chez vous. Vous pouvez également les évaluer, et maîtrisent chacun l’anglais voire d’autres langues en plus !

Logo_TC

Pour terminer, afin d’effectuer un voyage collaboratif à 100%, il existe le service de TravelerCar !

Ce service vous permet de mettre votre véhicule en location pendant votre voyage plutôt que de payer le parking à l’aéroport : votre parking est totalement gratuit ! Pour vous, finis les frais de parking exorbitants, et pour le locataire, c’est une solution économique qui peut représenter jusqu’à 50% d’économie. Grâce à ce service, vous êtes pris en charge à l’aéroport, vous ne payez pas le parking et en plus vous réalisez un complément de revenus.

 

Nous vous donnons attendons !

 

Si vous êtes tentés par ce type de vacances, nous vous donnons rendez-vous le 31 mars prochain au Welcome City Lab pour venir rencontrer en personne les membres et les organisateurs de ces 3 communautés ! Au programme : Présentation des acteurs, échanges conviviaux autour d’un verre, vous pourrez alors poser toutes les questions qui vous traversent l’esprit et échanger avec ceux qui ont déjà utilisé les services de voyage collaboratif !

 

voyagez collaboratif

 

Au programme, un Tirage au sort pour tenter de gagner quelques cadeaux dont un kit du voyage collaboratif composé de :

  1. Un abonnement offert par TrocMaison d’une valeur de 130,00 €
  2. 100€ de bons en parking gratuit ou location de voitures chez TravelerCar
  3. 80€  de crédits sur tous les services Bnbsitter pendant 3 mois

 

On vous attend ! 

BlablaCar France : Comment le covoiturage a été remis au gout du jour

La fulgurante croissance de la Start-up BlablaCar est remarquable. Au départ, Frédéric Mazzella achète le nom de domaine Covoiturage.fr en 2006, et met en ligne des annonces de co-voiturage au compte goute. Rien de très excitant dirons nous.

C’est un fait, à ses débuts, la start-up était dépourvue de modèle économique propre. Le site était totalement gratuit et ne suivait aucun modèle de référence dans son développement, mis à part quelques entreprises américaines florissantes. En France, elle est précurseur et s’est construite sa propre façon de fonctionner. Le système du covoiturage était quelque peu passé de mode et  pâtissait d’une image ringarde, radine et contraignante.BlaBlaCar logo

Aujourd’hui, l’entreprise s’est implantée dans 19 pays et revendique 20 millions d’utilisateurs. Mais comment le covoiturage a t’il été remis au gout du jour par BlablaCar ?

 

Un système bien ficelé

En 2008, le tournant est majeur : Covoiturage.fr comprend que le plus gros frein au partage des trajets en voiture reste la peur de voyager avec des inconnus.

Le site lance alors quelques fonctionnalités : désormais, l’utilisateur doit remplir un profil en répondant à des questions précises : fumeur, bavard ou pas… De plus, l’utilisateur est maintenant invité à se décrire et poster une photo. Un véritable profil comme sur un réseau social qui matérialise enfin la personne avec qui on va partager un trajet en voiture. La plus grande nouveauté est le fait de pouvoir laisser un avis sur un utilisateur (conducteur ou passager). «C’est d’une simplicité absolue, mais ça a fait la différence», explique Laure Wagner, première salariée de covoiturage.fr, qui occupe désormais le poste de porte-parole chez BlaBlaCar.

En 2008, il y avait quelques concurrents qui se partageaient tous environ 15% à 20% du marché. Ce qui a fait la différence pour BlablaCar, c’est bel et bien son choix de communication et de parti-pris.

Le fort taux d’annulation est enrayé depuis 2011. Le problème s’était très vite posé car Covoiturage.com ne prévoyait rien en cas d’annulation, l’utilisateur pouvant uniquement signaler les abus. Le taux d’annulation atteignait alors près de 30 %, décrédibilisant alors ce mode de transport. C’est en 2011, que l’entreprise décida de centraliser sur la plate-forme les paiements qui jusque-là se faisaient de la main à la main dans les voitures. On assiste alors très vite à une baisse des annulations, qui tombe à 3 % seulement. Le système est simple : si un passager renonce à son voyage, il n’est pas remboursé complètement. L’entreprise est renommée BlablaCar en 2013. Dès lors, l’entreprise prélève une commission de 12 % sur chaque voyage, inventant ainsi son modèle économique. La consommation collaborative est en marche.

Une communication efficace

Axée sur la confiance :

BlablaCar a choisi d’axer sa communication sur le coté sympathique et ludique du co-voiturage. Exit le coté “has-been” et bienvenue au modèle tendance, qui permet de partager ses frais, dans la joie et la bonne humeur générale.

Pour parvenir à créer une ambiance agréable et fidéliser sa communauté, lui donner envie de renouveler régulièrement l’aventure à ses côtés, BlablaCar mise sur les réseaux et une communication pluri médiatique. BlaBlaCar a donc une stratégie social media très active. Présent sur 5 réseaux sociaux en France, elle possède aussi des profils étrangers puisque BlablaCar offre ses services sur une vingtaine de pays. Vidéos sur youtube, tweets, posts Facebook, sur google+ mais aussi sur Pinterest. L’entreprise mise beaucoup sur les réseaux sociaux. L’entreprise a créé une forte identité communautaire qui s’apparente de plus en plus à un style de vie à part entière !

N’oublions pas les publicités télévisées et les spots radios. On y découvre toujours un univers léger, simple et fun.

BlablaCar, c’est donc un covoiturage sympathique, fun, simple et en toute sécurité.

 

Un patron emblématique

Ayant étudié comme boursier au lycée Henri-IV en maths-sup et spé, reçu à l’École normale supérieure en physique puis à l’université Stanford (États-Unis) entre 1999 et 2002, il paye son inscription en travaillant en parallèle pour la NASA !

Il est mis aux devants de la scène en 2015 grâce à la levée de fond effectuée par BlablaCar. Il endosse alors le rôle de porte-parole de la branche de la consommation collaborative française et de toutes les entreprises françaises en général. En mai 2015, il lance avec d’autres chefs d’entreprise le mouvement « Reviens Léon, on innove à la maison ! », afin d’inciter les entrepreneurs français expatriés à revenir innover dans leur pays.

Parking Gratuit, Nouvelles Villes pour TravelerCar

ff

TravelerCar, Parking Gratuit qui vous permet de gagner de l’argent en mettant en location entre particuliers votre voiture, se développe et ouvre des nouveaux Parking Gratuit !

Après les aéroports de Paris Roissy Charles de Gaulle, Paris Orly, Beauvais, Lyon et Marseille, deux petits nouveaux arrivent aux abords des aéroports de Nantes et Nice!

Encore mieux! Le Parking Gratuit arrive très prochainement à Lille, Bordeaux et Toulouse et pour nos travelers à Genève et Bâle!

Parking gratuit - TravelerCar - Cartographie

Le parking est gratuit et vous gagnez de l’argent 

En plus de vous offrir le Parking Gratuit, vous pouvez gagner de l’argent en mettant votre voiture en location. Sans vous préoccuper de rien, notre équipe de professionnels prend tout en charge! Etat des lieux, documents administratifs, garantie locataire et assurance tous risques MAIF… Vous réalisez des économies grâce au Parking Gratuit, et en plus vous gagnez de l’argent pour chaque kilomètre que parcourt votre voiture!

Vous optimisez l’utilisation de votre voiture 

TravelerCar et son service de Parking Gratuit se positionne en leader sur la consommation collaborative. L’autopartage entre particuliers permet de disposer d’une voiture selon ses besoins. Plus de gâchis et d’énergie inutilement dépensée grâce à la démocratisation d’une nouvelle forme de partage entre consommateurs où tout le monde est gagnant. Enfin une solution  facile et accessible à tous pour pallier au tourbillon de dépenses quotidiennes.

Pour en savoir plus sur la consommation collaborative c’est ici

La location de voiture devient accessible

Pour les voyageurs qui souhaitent louer leur voiture en moyenne 50% moins cher que dans une agence de location traditionnelle, avec un service tout aussi professionnel, le Parking Gratuit permet de mettre à votre disposition des voitures de toutes catégories, avec une assurance tous risques MAIF. Fini les coûts  exorbitants et les tracas administratifs, nous vous facilitons la tâche et vous réalisez des économies pour chaque kilomètre parcouru.

Pourquoi payer quand vous avez la possibilité de disposer d’un Parking Gratuit? Qui vous permet même de gagner de l’argent sans vous préoccuper de rien?

 

Rejoignez nous dès maintenant !

 

 

 

 

 

Consommation collaborative

Le saviez-vous ? 48% des Français sont adeptes de l’économie collaborative !
 

Vous en faites peut-être déjà partie ou alors vous vous questionnez sur le sujet ?

Cet article est fait pour vous : découvrez ou redécouvrez une manière écologique, économique mais surtout sociale de consommer !

 

Besoin d’évasion et de prendre le large mais vous n’avez ni voiture, ni co-pilote, ni bateau et un budget serré ?

 

La consommation collaborative est là pour vous aider à vivre vos rêves, à vous déplacer simplement et surtout pour vous permettre de faire des économies exponentielles !

 

Ainsi, avec les acteurs de la mutualisation des biens personnels :

1) Louez le véhicule d’un particulier à l’agence TravelerCar d’Orly,

2) Rendez vous à Plaisir pour prendre Tony votre co-voitureur que vous aurez trouvé via l’application BlaBlaCar

3) Déposez Tony à Rogerville

4) Terminez votre route au port du Havre pour louer le bateau de Christine avec Boaterfly

5) A votre retour le lendemain, reprenez Tony à Rogerville pour retrouver la capitale !

La consommation collaborative par TravelerCar

 

 

Vous trouverez l’ensemble des voitures en location disponibles directement sur notre site !

 

TravelerCar

Fleximeuble : louer son mobilier au lieu de l’acheter !

Cette semaine, TravelerCar vous présente Fleximeuble, start-up de l’économie circulaire qui permet de louer son mobilier plutôt que de l’acheter ! Une bonne idée si vous comptez déménager en début d’année prochaine et que vous souhaitez faire des économies.

Fleximeuble c’est quoi ?

Fleximeuble est une start-up qui propose la location de meubles, d’électroménagers, de multimedia et d’oeuvres d’art pour les particuliers et les professionnels. Nous proposons également des services complémentaires tels la livraison, l’installation et le montage des meubles. Tous nos produits sont neufs ou remis à neufs, de qualité et garantis pendant toute la durée de la location.

A quel besoin répond Fleximeuble ? A qui s’adresse votre service ?

En région parisienne, trouver un appartement est un vrai casse-tête, surtout lorsqu’on recherche un meublé. En effet, 80% des logements sont loués vides et les meublés peuvent coûter jusqu’à 33% plus chers. Il existe donc une véritable problématique concernant le mobilier. Et quand un étudiant dépense en moyenne 2500€ pour s’installer (loyer, caution, inscription universitaire, frais d’agence, etc.), quel argent lui reste-t-il pour équiper son appartement ? C’est là que Fleximeuble intervient en proposant de louer son mobilier avec des mensualités adaptées à tous les budgets. Notre service s’adresse aux étudiants, stagiaires et jeunes actifs mais aussi aux cadres, aux entreprises et aux propriétaires d’appartement.

fleximeuble

Comment ça fonctionne ?

Le client se rend sur notre site internet http://www.fleximeuble.fr et choisit les produits dont il a besoin. Il peut louer son mobilier “à la carte” ou sous forme de “pack” à tarif avantageux. Il sélectionne ensuite la durée de la location et souscrit aux options qu’il désire (installation-montage-démontage et livraison). Nous le contactons par téléphone dans les 6 heures qui suivent sa commande et nous fixons avec lui une date de livraison des produits. Quelques jours plus tard, le voilà bien installé !

Une petite anecdote sympa sur Fleximeuble?

L’anecdote la plus marquante est certainement celle de la naissance de l’idée. Quand le fondateur de Fleximeuble a quitté la maison de ses parents pour poursuivre ses études, il a du dormir par terre un certain nombre de nuits car il n’avait pas de meubles dans son appart’ ! Par contre, il avait une vue imprenable sur un loueur de voitures. Deux éléments déclencheurs pour que l’idée de louer du mobilier naisse.

Un dernier mot pour les utilisateurs de TravelerCar ?

Avec l’argent gagné en louant votre voiture pendant vos vacances, venez vous faire plaisir sur le site de Fleximeuble !

Weeleo, la solution pour échanger des devises entre particuliers !

Dans l’optique de vous proposez des bons plans liés à l’univers du voyage, nous vous présentons cette fois Weeleo, qui a eu la bonne idée de créer une plateforme pour que les voyageurs puissent échanger des devises étrangères entre eux sans passer par un bureau de change. Nous avons interviewé Raphaël Dardek, co-fondateur de Weeleo, pour qu’il vous présente le concept de cette start-up de l’économie collaborative.

Weeleo c’est quoi ?

Weeleo est la première solution, qui permet de mettre en relation des particuliers pour échanger des devises de main à main, au taux du jour et gratuitement. Weeleo est aussi une plateforme communautaire pour se passer des bons plans entre voyageurs.

A quel besoin répond Weeleo ?

Aujourd’hui, nous voyageons régulièrement dans des pays étrangers et nous échangeons nos devises dans des bureaux de change. Nous perdons ainsi de 3 à 25% de frais pour un simple service. C’est dans l’optique de répondre à ce problème qu’est né Weeleo.

weeleo

Je pars bientôt en voyage, comment utiliser Weeleo ?

L’utilisation de l’application Weeleo est très simple et s’apparente à nombre de plateformes collaboratives. Une fois l’application téléchargée et votre profil créé, vous créez une offre d’échange de devises internationales. Dès lors, des personnes intéressées par le «deal» entreront en contact avec vous. Une fois que deux personnes sont en contact pour échanger leurs billets, ils se rencontrent pour l’acte de change. De plus, une rencontre entre deux voyageurs donne très souvent l’occasion d’échanger des expériences de voyages et des bons plans.

Une petite anecdote sympa sur Weeleo ?

Weeleo est maintenant lancé depuis plus de 7 mois et dispose d’une communauté de voyageurs qui se rencontrent tous les jours. Il y a un mois, une utilisatrice nous a envoyé un message pour savoir si elle pouvait avoir les coordonnées de la personne avec qui elle avait échangé. Nous pensions que l’échange s’était mal passé mais bien au contraire, cette dernière souhaitait revoir le jeune homme, qu’elle trouvait plutôt charmant..

Un dernier mot pour les utilisateurs de TravelerCar ?

Nous invitons les utilisateurs de TravelerCar à utiliser l’application Weeleo. Ils pourront ainsi économiser sur leur parking en allant à l’aéroport mais aussi sur leur change de devises. Ce qui leurs permettra de ne pas réduire leur budget vacances. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter via Facebook, Twitter et notre site internet. Bon voyage à tous 😉

La consommation collaborative, vous connaissez ?

 

La consommation collaborative vous connaissez ?

Phénomène relativement nouveau, et de plus en plus en vogue en France, la consommation collaborative gagne de l’ampleur. Son développement a commencé par les sites de location d’appartements entre particuliers, avec Airbnb, puis le concept s’est étendu à différents secteurs : la voiture, les biens matériels, etc.

La consommation collaborative propose une manière alternative de consommer, qui se focalise sur l’optimisation des biens et services existants plutôt que d’en créer de nouveaux. Il s’agit de visualiser avant tout l’usage d’un bien plutôt que sa possession.

Ce système permet de faire des économies, mais a aussi des avantages sociaux et environnementaux. De nombreuses plateformes ont ainsi vu le jour pour permettre à ces échanges, entre mutualisation et réutilisation, de se réaliser plus facilement : le Bon coin pour la revente d’objets, Blablacar pour le covoiturage, et maintenant TravelerCar pour le partage de véhicules aux aéroports.

 

C’est quoi l’économie collaborative ?

La consommation collaborative est l’un des aspects d’un concept plus large, l’économie collaborative, qui regroupe également trois autres thématiques, selon la définition proposée par le collectif OuiShare :

  • L’open source et la production contributive, qui propose le partage de la création via des structures comme les FabLab, des outils comme les imprimantes 3D, etc. ;
  • La finance collaborative, qui permet à tout individu d’apporter sa contribution financière à un projet qui lui tient à coeur, en parallèle de systèmes de transaction différentiés, comme les monnaies complémentaires ou l’économie du don ;
  • L’open knowledge, qui vise à permettre à tous d’accéder aux savoirs de secteurs tels la culture, la science, l’économie, la poltique.

Chacune de ces thématiques est illustrée par un exemple phare, qui a précédé de nombreuses initiatives. L’un des premiers exemples de crowfounding est la campagne de financement du premier album de la chanteuse Irma via la plateforme My Major Company, qui a été reprise et mise en scène dans une publicité Google Chrome.

Le financement participatif permet ainsi de créer un système hors des moyens classiques de financement et de donner la chance à des projets “hors catégorie” de voir le jour. Ainsi, un projet a connu un engouement très important sur le site américain Kickstarter : la création du film Veronica Mars, tiré de la série du même nom. La Warner Bros ayant de refusé de financer le film, le producteur Rob Thomas a obtenu la promesse que s’il réunissait une certaine somme pour produire le film, la Warner financerait par la suite le marketing et la promotion du film. Convaincu de la notoriété de la série auprès des fans, Rob Thomas a lancé une campagne de 30 jours sur Kickstarter pour réunir deux millions de dollars. La somme a été atteinte en moins de 10 heures. L’un des donateurs a même offert 100 000 dollars afin d’avoir un rôle de figurant/acteur dans la production !

 

Devenir consomm’acteur

Cet exemple illustre le succès de ce nouveau moyen de consommer, qui permet dans un sens de devenir consomm’acteur, dans la mesure où les structures de la consommation collaborative redonnent un certain pouvoir à l’utilisateur, celui de choisir où il veut acheter et de quelle manière.

Le développement rapide de la consommation collaborative est permis par le recours aux nouvelles technologies, qui donnent un accès rapide et localisé de l’information. Un grand nombre de ces solutions permettent avant tout de faire des économies. La crise est souvent évoquée comme un catalyseur qui a permis le développement de la consommation collaborative.

Dans une grande partie des cas, c’est pour retrouver un pouvoir d’achat perdu que les consommateurs s’orientent vers ces modèles alternatifs de consommation.

Mais une fois ces systèmes testés et approuvés, ils y reviennent parce qu’ils ne conçoivent plus de passer par les systèmes traditionnels, quand les nouveaux sont synonymes de gain de temps et d’argent.

Ces systèmes passent par le partage mais aussi le troc, la récupération, la réutilisation. Le Bon coin par exemple est devenu un réflexe dans nombre de foyers pour y vendre meubles et tout objet d’occasion. La tendance est ainsi à l’achat utile et davantage réfléchi, pour les adeptes de la consommation collaborative. Les économies faites sont réinjectées dans les loisirs, ou tout simplement dans quelque chose qui nous fera plaisir.

C’est le but de TravelerCar : les économies faites sur le coût du parking et l’argent gagné en mettant à disposition son véhicule pour d’autres voyageurs pourront être utilisées pour s’octroyer une activité ou un petit plus en voyage, qui n’aurait pas été possible en prévoyant un budget parking classique.